Monter son garage en France en 2021

Monter garage

Monter son garage et devenir indépendant est le rêve de nombreux garagistes. Mais entre formalités et travaux en tout genre, il est parfois difficile de savoir par où commencer. Voici donc un guide pour vous aider à monter votre garage en 2021.

 

Faire une étude de marché et monter un business plan

Entrons dans le vif du sujet avec les démarches les moins attrayantes du projet : l’étude de marché et le business plan. Bien que le secteur de la mécanique auto soit très actif, il est aussi très concurrentiel. Il est donc essentiel de faire une étude qui vous permettra d’estimer la faisabilité de votre projet. Pour cela, vous devez vous poser des questions importantes :

·        Sur quelle zone souhaitez-vous implanter votre activité ?

·        Quels sont les concurrents sur cette zone ?

·        Quels sont leurs tarifs ?

·        Qui est votre client idéal ?

Les réponses à ces questions vous aideront à évaluer le potentiel de votre projet, et serviront de base à votre business plan. Cette étape consiste à prendre en compte l’aspect financier de l’ouverture d’un garage à court, moyen et long terme. Il doit prendre en compte votre budget, mais aussi une estimation de la rentabilité de votre activité. L’étude de marché et le business plan vous aideront alors à obtenir un prêt.

 

Trouver un local et équiper votre garage

Une fois que les démarches administratives sont faites, vous pouvez vous mettre en quête du local idéal. Il doit être assez spacieux pour tous vos équipements et services, mais pas trop non plus pour ne pas dépenser trop d’argent inutilement.

De nombreux garagistes commencent leur activité par la location d’un garage. Ce n’est qu’avec l’expérience qu’ils peuvent ensuite acheter un garage.

Après avoir trouvé le local, il faudra ensuite l’équiper pour le transformer en garage fonctionnel et complet. Pour cela, il vous faudra trouver un fournisseur de confiance pour un pont élévateur, une grue d’atelier, un démonte-pneu… Mais aussi tous les petits outillages et les petites pièces dont vous aurez besoin au quotidien. Vous pouvez pour cela faire confiance au professionnel Berner, expert en outillage professionnel.

 

Choisir le statut juridique de votre garage

Vous pensiez en avoir fini avec l’administratif ? Ce n’est malheureusement pas si simple. Il vous reste désormais à définir le statut de votre entreprise. Si la majorité des garages ont le statut de SARL (Société À Responsabilité Limitée), il existe d’autres possibilités, comme l’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée). Quel que soit votre choix, vous allez devoir rédiger le statut de votre garage, en mentionnant :

·        La forme sociale de l’entreprise ;

·        La durée du garage (maximum 99 ans) ;

·        La dénomination sociale (le nom de votre garage) ;

·        L’objet social et le siège social ;

·        Le nombre de parts et leur répartition ;

·        L’apport de chaque associé ;

·        Le dépôt de fonds des apports numéraires ;

·        La date de fin de l’activité.

 

Ouvrir enfin votre garage

L’étape ultime, et la plus réjouissante, consiste à enfin ouvrir les portes de votre garage automobile. Là encore, certaines obligations sont à respecter pour exercer en toute légalité.

·        Afficher clairement le taux horaire TTC de votre main d’œuvre, et le tarif des prestations ;

·        Établir une facture pour tout paiement supérieur à 25 € TTC ;

·        Établir un devis à la demande du client, et respecter les engagements mentionnés dans le devis ;

·        Conseiller et informer le client, et justifier chaque prestation ou intervention ;

·        Engager sa responsabilité et se tenir à l’obligation de résultat (si vous vous engagez, vous devez respecter votre engagement) ;

·        Assurer la sécurité des clients, en prenant la responsabilité de chaque pièce utilisée.

 

Vous souhaitez monter votre garage, mais les démarches vous font peur ? Si le début est contraignant, devenir garagiste indépendant, entouré de professionnels de confiance comme Berner, est un projet qu’il ne faut pas abandonner.

Installation d’adoucisseur d’eau : trouver un spécialiste en Île-de-France
Quelles sont les différentes vis à bois ?